arton14Ce recueil de nouvelles a été l’agréable surprise de cette année 2004. Mélanie nous livre ici plusieurs années de création littéraire d’une qualité indiscutable.

Synopsis : Une boutique de tatouage où l’on emploie des encres un peu spéciales. Une aire d’autoroute qui devient un refuge à la nuit tombée. Une ligne de métro où l’on fait d’étranges rencontres. Un restaurant grec dont la patronne se nomme Circé. Une maison italienne où deux enfants croisent un esprit familier... Tels sont les décors du quotidien où prennent racine ces dix nouvelles. Dix étapes, et autant de façades rassurantes au premier abord... mais qui s’ouvrent bientôt sur des zones plus troubles. Car les lieux les plus familiers dissimulent souvent des failles, écho de ces fêlures que l’on porte en soi. Il suffit de si peu, parfois, pour que tout bascule... (quatrième de couverture)

Critique : Ouhaaaa ! Quelle baffe ! Je n’ai pas encore fini de lire complètement ce recueil de nouvelles de Mélanie que déjà je ne peux m’empêcher de la comparer aux plus grands noms du fantastique comme Matheson ou P. K. Dick... En effet, j’ai pris une grande baffe, un peu comme quand j’ai découvert Eddings en fantasy il y a plus de dix ans ou Gemmell il y a bientôt trois ans. Une écriture fine et claire, des atmosphères ciselées comme un artisan d’antan, on est loin des poncifs du genre. On se laisse transporter jusqu’à la fin de ses récits pour en redemander encore. Un grand talent est en train de s’affirmer.

Note : 4.5/5

NicK.

(critique initialement publiée le mercredi 3 novembre 2004)