actusf21_2010Synopsys :

Moi,  Karoly d’Branin, je leur ai voué ma vie, et mes inlassables recherches  m’ont enfin permis de les localiser. Avec mon équipe, nous avons  embarqué à bord de l’Armageddon, vaisseau du commandant Royd  Eris. Et dans peu de temps, les volcryns seront enfin à notre portée.

Mais en attendant, l’ambiance est de plus en  plus pesante entre nous... Royd Eris refuse d’apparaître physiquement,  préférant user d’hologrammes et de communicateurs muraux ... Et Thale  Lasamer, notre télépathe, fait état d’une menace sourde et  mystérieuse...

Peu importe ! Mes  volcryns sont tout proches, et je ne les laisserai pas filer !

(présentation de l'éditeur)

Critique :

Un huis clos dans l'espace, des personnages typés (un vieil universitaire, un télépathe qui devient parano, une cybernéticienne renfermée, ...), un sujet classique (une expédition pour explorer et découvrir  une civilisation/un mystère/de nouveaux horizons) : tout est prévu pour nous rappeler nos classiques comme Alien ou Abyss. Mais avec un talent de conteur qui nous tient en haleine presque jusqu'à la fin. Final qui est un peu baclé et aurait mérité à mon avis un peu plus de matière et une conclusion un poil plus travaillée. Grosse novella ou petit roman, cet ouvrage montre combien Martin est aussi à l'aise en Space-Opera qu'en Fantasy. Un peu moins bon que ses nouvelles - je pense au recueil Le roi des sables - il vaut quand même le détour pour son rapport qualité/prix attractif. Par contre, il ne restera pas dans les mémoires comme un ouvrage essentiel de l'auteur et marquant pour les lecteurs.

Note : 3/5 

@+,
NicK.