dumare06La Galaxie a été conquise par l'Homme, mais plus personne ne se souvient de la Terre. Sauf Earl Dumarest. Aventurier d'un lointain et fascinant futur, il va s'acharner, au péril de sa vie, à retrouver le berceau de l'Humanité. Et se mettre en travers de la route du Cyclan, l'intelligence inhumaine tapie derrière tous les pouvoirs des mondes colonisés. (présentation de l'éditeur)

Synopsys :

Earl Dumarest est beau, grand, fort et philosophe à ses heures. Au départ toujours recherché par le Cylan, il s'enfuit d'une planète en profitant de la mort d'un inconnu dans un bar. Il se précipite sur La Murène, un vaisseau spatial, pour prendre le job du mort : une place de manutentionnaire. Il va sauver en cours de route une jolie jeune femme (séduisante et accorte), la séduire (ou l'inverse je ne sais pas) (coucher avec aussi bien sur), sauver la mise aux différents membres d'équipage et survivre à un crash. Celui-ci a été organisé par un séide du Cylan (le fourbe). Les survivants vont devoir voyager sur une planète étrange et dangeureuse, rencontrer un artefact extra-terrestre conscient. Le sbire du Cylan va tenter de tuer notre héros après avoir fait la peau aux autres rescapés. Dumarest ne va y survivre que grâce à sa chance et son entrainement (on n'y croit pas une seule seconde) mais va perdre sa copine (c'est une constante, une femme par volume et il la "perd" à la fin, souvent de mort violente)(et les femmes rencontrées sont souvent fatales)(mention spéciale à Cachou). Et il repart pour de nouvelles aventures (c'est chouette, non ?) 

Critique :

Vous avez remarqué la superbe couverture (ironie inside), la qualité du roman est à l'avenant. C'est de la bonne grosse SF-roman de gare comme j'aime. Pas de prise de tête, on suit le héros (mais du héros à l'américaine, pas un demi-héros) qui réussit tout ou presque, survit à beaucoup d'épreuves et séduit (et plus si affinités) toutes les gonzesses qui passent. (ça c'est du mec !)(ironie inside encore)

Bref, cela fait passer le temps dans le train.

Note : 2.5/5 (si vous aimez la couverture)

NicK (moi je veux aussi deux gros flingues et une belle combi comme lui).

Ceci était ma vengeance pour Lhisbeï, l'infâme , qui m'a inscrit de force au Challenge Summer Star Wars. (Qu'elle soit enduite de miel et laché devant une meute d'ours bruns)

Summer_SW