DH3La suite de cette série bien sympatique.

Synopsys :

Teru et Ako sont arrivés sains et saufs dans une usine abandonnée. ils sont enfin sortis du tunnel mais ils ont laissé derrière eux leur camarade Nobuo qui avait sombré dans la folie. En explorant l'usine, ils se rendent compte que le ciel est "bizarre", rempli de cendres toxiques, ce qui empêche toute longue exploration à l'extérieur de l'usine. ils doivent également se soigner car le combat avec Nobuo a laissé des blessures physiques, mais aussi psychiques. Nos deux survivants vont aussi tomber sur des indices en fouillant l'usine qui indiquent qu'une catastrophe s'est abattue sur le Japon : l'usine a été évacuée en urgence, une télévision portable donne des informations parcélaires et inquiétantes. Le problème est qu'ils ne savent pas quoi faire, puisque les secours ne viendront pas. Teru a également l'impression qu'ils ne sont pas seuls par ici car il a aperçu des silhouettes dans le nuage de cendres au loin.Il va alors partir en exploration et se perd dans le brouillard de cendres.

Critique : 

On ne lit pas cette série pour le dessin, que je trouve pas forcement réussi, mais vraiment pour l'ambiance et la psychologie des personnages. L'histoire avance pas à pas avec les différentes découvertes de Teru et Ako. Le mystère continue à s'épaissir sur l'origine de la catstrophe et sur le sort du Japon -voir du monde- tout entier. Un très bon tome.

DH4

Synopsys :

Teru a été retrouvé dans le brouillard et sauvé par une jeune fille. Elle n'est pas seule : un groupe d'adolescents s'est regroupé pour mieux survivre. Son groupe vit dans un hôpital désaffecté. Elle soigne Teru mais récupère aussi Ako. La cohabitation avec leurs nouveaux "amis" est difficile (leurs comportements sont parfois bizarres) et Teru et Ako se demandent donc s'ils sont vraiment alliés dans l'adversité ou si c'est juste par caprice que certains les ont entraidés. Toutefois, ils apprennent que les habitants des environs ont tous été évacués et que leurs nouveaux compagnons vont partir vers Tokyo. Le soir avant leur départ, ils font une sorte de cérémonie qui ressemble à un rituel païen. Teru et Ako sont un peu choqués et décident alors de ne pas se joindre au groupe bien qu'ils veuillent aller également vers Tokyo. Ils partent après quelques jours de repos supplémentaires. La route est presque complètement recouverte de boue et de débris divers et nos amis sont tout à coup emportés par une coulée de boue.

Critique : 

Le dessin est toujours contrasté : j'aime bien les décors toujours bien fouillés et précis mais les personnages j'accroche moins. Question scénario, on continue à lever le mystère très lentement à coup d'information très lacunaire. J'aime beaucoup ce procédé classique qui permet de prolonger le suspense. Encore un très bon tome. J'attend la suite avec impatience. 

Note : 4/5.

NicK.

Ces manga rentrent  dans le cadre du challenge fins du monde.

challenge_fin_du_monde_apocalypse_post-apo_7