livre-dragon-de-glace-210-0

Une petite chronique de lecture en retard des vacances d'été. :p

Synopsys :

“D’un blanc cristallin, ce blanc dur et froid, presque bleu, le dragon de glace était couvert de givre ; quand il se déplaçait, sa peau se craquelait telle la croûte de neige sous les bottes d’un marcheur et des paillettes de glace en tombaient. Il avait des yeux clairs, profonds, glacés. Il avait des glaçons pour dents, trois rangées de lances inégales, blanches dans la caverne bleue de sa bouche.
S’il battait des ailes, la bise se levait, la neige voltigeait, tourbillonnait, le monde se recroquevillait, frissonnait. S’il ouvrait sa vaste gueule pour souffler, il n’en jaillissait pas le feu à la puanteur sulfureuse des dragons inférieurs. Le dragon de glace soufflait du froid.”

Auteur du fabuleux cycle du Trône de Fer, George R. R. Martin nous prouve à traversles quatre nouvelles de ce recueil qu’il est aussi bon romancier que noveliste. Il sait tisser des intrigues passionnantes et des personnages puissants, aussi attirants qu’inquiétants.
Ce recueil contient notamment L’Homme en forme de poire, prix Bram Stoker et Portrait de Famille, prix Nebula. (présentation de l'éditeur)

Critique :

Je n'ai toujours pas lu le Trône de Fer. Je ne peux donc pas dire s'il est si fabuleux que cela. Par contre j'ai lu une grande partie de la production de G. R. R. Martin traduite en français : Les voyages de Haviland Tuff, Riverdream, Chant pour Lya, Des Astres et des Ombres, Le Volcryn et même WindHeaven. Je vais donc redire que l'auteur est un fabuleux novelliste. Ce qu'il confirme ici encore. Même si je n'ai pas trop apprécié L’Homme en forme de poire. Voyons un peu en détail :

  • Dragon de glace : histoire classique d'une petite fille liée à un dragon blanc. Oui, c'est classique (thème du passage à l'age adulte, d'une "amitié" contre-nature), mais cela marche parfaitement avec la sensibilité toute particulière de l'auteur.
  • Dans les Contrées Perdues : l'histoire d'une sorcière et de la méchante reine. La fin est une chute attendue.
  • L'Homme en forme de poire : Notre personnage principal a déménagé et est inquiété par un voisin bizarre, ce fameux homme en forme de poire. Le thème de l'angoisse y ressort bien mais je n'ai pas été aussi touché que par les autres nouvelles.
  • Portrait de famille : un ecrivain célèbre reçoit des portraits de la part de sa fille, avec laquelle il est en froid. Ils représentent les héros de ses romans, qui deviennent vivants. Un récit glauque qui en dévoile beaucoup sur le coté sombre de cet écrivain.

Petit recueil assez cher (12€ pour 4 nouvelles), il sera utile pour ceux qui n'ont pas déjà lus ces nouvelles dans d'autres supports (Bifrost ou Asphodale). Pour ma part, j'ai beaucoup aimé les deux premières nouvelles - j'aime la bonne fantasy classique en forme de conte - et apprécié la dernière pour son coté sombre. L'homme en forme de poire, en revanche, m'a laissé de glace (comme le dragon ;) ). Le problème est que je suis un peu obligé de comparer ce recueil à celui de Lisa Tuttle (lectures et thèmes proches). Et force est de constater que j'ai plus apprécié Ainsi naissent les Fantômes par la force dégagée dans les récits.

Conclusion :

Un recueil qui ne me satisfait pas tout à fait, surtout que G. R. R. Martin m'avait habitué à mieux avec Chanson pour Lya par exemple.

Note : 3.5 / 5

NicK.