Mois d'août "vancien"...

ChansonsChansons de la Terre Mourante (2e volume)

La Terre se meurt. Dans un futur lointain, l’agonie du soleil hypothèque l’avenir des humains qui ont oublié la technologie au profit de la magie. Dans cette ambiance de fin de partie, les derniers héros de l’humanité s’appellent Cugel ou Rhialto, T’saïs ou Pandelume. Ils sont mages ou voleurs, bretteurs ou escrocs, flamboyants et désespérés, et ils revivent, 60 ans après leur naissance, sous la plume des plus grands noms de l’Imaginaire.
En commençant le cycle de La Terre Mourante au début des années 1950, Jack Vance ne se doutait sans doute pas que ce cycle de fantasy influencerait des générations d’écrivains. George R. R. Martin et Gardner Dozois ont réuni Neil Gaiman, Tanith Lee, Tad Williams ou bien encore Lucius Shepard pour lui rendre hommage le temps d’une nouvelle. (présentation de l'éditeur)
Le premier volume des chronique de la Terre Mourante était bon, j'ai continué à lire le second (en attendant le troisième tome qui devrait sortir bientôt). On continue sur le principe d'un auteur fan de Jack Vance qui écrit une nouvelle en hommage à l'auteur disparu il y a peu et son œuvre culte. C'est aussi exotique et décadent que l'original, bien écrit en général. Je me suis bien amusé à suivre les différentes aventures (mention spéciale au nain dans "Incident à Uskvosk" et au cousin de Cugel dans "La Proclamation de Sylgarmo").

Visage_Demon

Le Visage du Démon
On passe ensuite à un autre cycle très connu de Jack Vance : de la Science-Fiction pure et dure avec le cycle des prince démons.
Après le cycle de Cugel, j'ai découvert les princes démons fin 2013, cela m'a plu et j'ai donc continué à suivre les aventure du sympathique et très rusé Kirth Gersen. Autre bonne surprise car je pensais que ce cycle de Jack Vance était un peu daté.
Kirth Gersen a juré de tuer les cinq monstres, des princes-démons, qui ont jadis massacré ses parents et réduit sa famille en esclavage. Cette quête de la vengeance va l’amener à parcourir toute la Galaxie et à découvrir des mondes aussi insolites que dangereux.
Lens Larque, son nouvel adversaire, est sans doute le plus brutal et le plus cruel. Son nom évoque pour tous un univers de supplices et de terreurs.
L’approcher, c’est dîner avec le diable.
Après Le Prince des étoiles, La Machine à tuer et Le Palais de l’amour, Le Visage du démon est le quatrième volume du célèbre cycle de Jack Vance, La Geste des princes-démons, qui en compte cinq.
Autre ambiance, toujours exotique, mais avec plus d'action. Kirth Gersen est déterminé à se venger. Ainsi, il espionne sans vergogne, utilise la ruse pour parvenir à ses fins voire élimine ses ennemis quand il n'y a pas d'autre moyens. Pas moyen de décrocher de ce roman avant la fin, il m'a captivé autant que les précédents tomes. Bref, si vous chercher de la bonne S-F classique, penchez-vous sur ce cycle disponible en poche. 
Au mois prochain.
NicK.